John Robinson: Who Is This Man ?

Publié le par Crazy Horus


En voilà une bonne question ! Qui se cache derrière ce pseudo presque trop commun de John Robinson (l’équivalent chez nous d’un Pierre Martin ou d’un Jean Dupond) ? A qui appartient cette silhouette qui se dessine sur cette lumière blafarde ? Cette même silhouette qui nous tournait le dos sur The Leak Edition Vol.2 en 2006, premier opus de ce mystérieux personnage qui semble cultiver comme MF Doom, l’art de l’identité énigmatique…

 

La réponse se trouve dans le groupe des Scienz of Life composé du duo inséparable ID 4 Winds et Lil'Sci, à qui on doit déjà quatre albums : Coming Forth By Day: The Book Of The Dead (2000), Project Overground: The Scienz Experiment (2002), The Blaxploitation Sessions (2006) ainsi que Leviathan prévu pour juin 2009. John Robinson est l’un d’eux : Lil’Sci. Ce rappeur new yorkais au grain de voix un peu voilé à la sonorité proche de celle de Nas, bénéficie du talent d’MF Doom pour la production intégrale de cet ultime opus. La logique voudrait que l’apport d’un tel monstre musical soit un gage de qualité pour n’importe quel rappeur présentant un nouveau projet et une nouvelle fois on ne déroge pas à cette règle implacable et c’est tant mieux. (MF) Doom signe bel et bien son retour pour 2009 avec ce magnifique opus et un nouveau solo.

 

Remarquons tout d’abord la sobriété esthétique. Des tons neutres avec une dominance de noir qui rajoute un peu plus de secret au titre de l’album. Un livret qui prolonge le style austère mais qui lorsqu’on s’y attarde, lève le voile sur le parcours du rappeur de 1996 à 2009. Et puis, comme toujours, au centre, trône cet éternel masque de fer, alchimiste fou et génial.

 

Si Who is this man? se distingue en apparence sur ce fond un peu obscur, l’opus ne cultive en rien une sonorité sordide, mais tourne uniquement autour de la personnalité de John Robinson. C’est d’ailleurs sur un son rafraichissant (« Intro/Outside Prespective ») que s’ouvre l’écoute. Morceau scintillant, aux fins éclats d’accords de guitare, constellé de scratches et de cuts  mesurés (DJ Rhettmatic) avec lesquels le rappeur pose un flow confiant entrecoupé d’une trompette jazz sublime. MF Doom fait preuve ici d’une musicalité peut être un peu plus décontractée que sur ses propres albums. Pour preuve, « Black Gold » se construit sur une orchestration guillerette tout en évitant de tomber dans le son « guimauve ».

 

Mais qui dit MF Doom dit samples, même les plus discernables. « The Replenish » en est le meilleur exemple. Produit à partir d’une boucle de « Brothers On The Slide » du groupe Cymande, le titre n’en reste pas moins funk et acerbe. Par ailleurs, certains auront peut être été plus attentifs que d’autres en écoutant « There She Goes », qui reprend à la fois le même sample de « Crève la meuf’ » des Sages Poètes et le refrain presque à l’identique de « There She Goes » («with the pieces from my heart. ») de Bob Marley ;

 

La pate de Doom est réelle et se fait notamment sentir sur des titres plus épurés comme « Indy 102 », qui nous livre le simple monologue d’un orgue amorphe. D’autres comme « Rapsploitation » ou « Crazy Music » font preuve d’un minimalisme « doomesque » qui s’accorde assez bien avec la voix de John Robinson. Certains au contraire se font beaucoup plus énergiques à l’image de « Outta Control » introduit par le revendicatif « Hip Hop » de DJ Rhettmatic, où le rappeur exprime sa vénération pour la musique noire sous toutes ses déclinaisons, qu’elles soient « Jazz, Blues, Soul ».

 

Même si le projet tombe parfois dans la facilité et la monotonie (« Shrink Rap », « The Truth »), on prend conscience dès le départ de la qualité du travail effectué. Jouant avec un univers dense, intelligent qui à pour problématique la personnalité de John Robinson, l’opus sera probablement pour certains la révélation d’un rappeur (ou non), pour d’autres la confirmation d’un producteur. Maintenant que vous savez qui est John Robinson, il ne reste plus qu’à remonter sur ses traces.

 

 

 

Chronique publiée pour Rap2k.com

 

 


Publié dans Rap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loc Dough 22/06/2011 12:27


Ok ba je vais tester tout ça alors. Merci.


Loc Dough 22/06/2011 00:33


Je viens d'entendre parler du gus. Tu penses que c'est le mieux dce commencer par ce projet ou y en a un autre plus approprié ? Thanx.


Crazy Horus 22/06/2011 11:24



Salut Loc. Ecoute tu peux commencer par celui-ci car c'est un bon album et tu te feras plaisir dessus, surtout si tu aimes MF Doom. Par contre tu peux te faire les albums de Scienz Of Life dont
le très bon The Blaxploitation Sessions. De toute façon tu peux te jeter les yeux fermés sur John Robinson c'est du sérieux.