Guru 8.0: Lost And Found

Publié le par Crazy Horus


Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Voilà ce que se sont demandés de nombreux rap addicts en écoutant ce deuxième album de l’ex Gangstarr.

 

Il est vrai que depuis sa séparation avec DJ Premier et leur ultime réalisation commune sur The Ownerz, le MC est happé dans de nombreux projets solos plus ou moins bons mais dont le point d’orgue reste l’indétrônable premier volet de la série des Jazzmatazz. Tout part de là et ce fantastique album est à la fois une sorte de prolongement du travail effectué avec DJ Premier et un pied de nez à ceux qui voyaient la fusion jazz/rap comme une hérésie, oubliant par la même occasion que le jazz fut lui aussi un jour révolutionnaire. Mais c’est avec Gangstarr que le Hip Hop prend sa réelle dimension, sous le diptyque symbolique frôlant la perfection entre un DJ talentueux et un MC charismatique. Influents, une myriade de rappeurs tels que Freddie Foxxx, Big Shug, Jeru The Damaja, Krumb Snatcha, Group Home ou Afu Ra ont longtemps constellé autour du groupe devenu mythique.  En quittant son partenaire un peu abasourdi entre 2005 et 2006 il signe la fin du duo et s’en va créer son propre label 7 Grand Records tout en désirant conserver les mérites du passé, quitte à se les approprier sans partage.

 

Dès lors il s’associe avec le rappeur/producteur Solar sur des projets comme Jazzmatazz vol.4 : The Hip-Hop Jazz Messenger: Back To The Future, ou Version 7.0: The Street Scriptures son premier album solo dont la sonorité est à des lieues de ce qu’il faisait avec son ancien acolyte. Désormais, le rappeur semble avoir trouvé une nouvelle combinaison pour pousser l’expérience musicale vers une autre direction.

 

Avec Guru 8.0: Lost and Found les ambitions sont clairement affichées : “It’s necessary to get upgrades to keep real Hip-Hop alive and 8.0 represents that next level of growth. Habitués à ce type de déclarations qui jalonnent chaque nouvelles sorties rap, il est clair que nous ne nous sommes pas laissés prendre comme de vulgaires amateurs en rade de son pur et dur, bien au contraire… Entièrement produit par Solar, l’album se veut être une réminiscence des bases de la culture Hip Hop, celle de Wild Style, des gros breaks, du smurf improvisé dans un coin de rue sur une musique crachée par un ghetto blaster…on en est loin. Ce qui caractérise ce nouveau projet c’est sans conteste des choix artistiques douteux comme l’utilisation récurrente du vocoder sur de nombreux titres comme « Fastlane », « Ride », « Own Worst Enemy » qui à défaut de rester contestable vient enfoncer ces trois morceaux déjà bien englués dans le marasme de la production. Malheureusement l’intégralité de l’opus semble se perdre dans ce bourbier sonore inextricable où la plupart des tracks mêlent sans originalité des beats sans âmes à une dynamique exsangue qu’on peut ressentir sur « Cee What We Do », « No Gimmick Shit» ou « When You Least Expect ».

 

C’est en voulant manifestement donner une teinte old school, que Guru rate son pari. Si le rappeur est à la recherche d’un Hip Hop disparu il semblerait que lui-même se soit égaré dans la caricature. La preuve avec le très disco « Divine Rule », un rap multicolore, kitch à souhait au point où on se demande si la faute de goût n’est pas involontaire. Le résultat se fait encore plus désastreux lorsqu’on à en face de soi le clip, sorte de mélange douteux d’images d’archives des années 1980 et d’effets dignes d’un fond d’écran Windows 95…

 

Alors que dire de plus que le son nous a déjà livré ? C'est-à-dire un album navrant du début à la fin et qui au bout du compte n’aura rien apporté de plus au Hip Hop. On ne se contentera même pas du niveau passable d’un titre comme « Lost & Found » qui reprend sans enthousiasme la plus que célèbre boucle de guitare de « The House Of The Rising Sun » (« Les portes du pénitencier pour ceux qui préfèrent »). Seul « Best Of My Yearz » se détache de cette masse sonore sans saveur, soit un morceau sur dix sept… C’est ce qu’on appelle tout simplement un échec.

 

 

 

Chronique publiée pour Rap2k.com



Publié dans Rap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SnowgoonS 28/03/2010 13:09


Bon, il y a que les cons qui ne changent pas d'avis non? Je suis tombé sur ce titre " Ape and Undu - dontchu worry (prod by moss) " et j'ai qu'un truc à dire, j'aime la prod, elle est puissante, on
ressent clairement ce que tu disais "réussir à faire sortir l'ambiance des années ???????????? à toi de me le dire, je ne suis pas assez calé, bon dimanche

http://www.undergroundhiphop.com/store/detail.asp?=Ape-Undu-Apeshit-of-Monkey-Biz-Undu-Kati-Apathy-King-Magnetic-Reks-Termanology-Jaw-Order&UPC=ANUJAWCD


Crazy Horus 28/03/2010 14:47


Ouais j'ai pas encore bien exploré cet opus mais mon camarade Drill en a fait une belle chronique sur son blog (http://thadrill.blogspot.com/2010/03/quand-je-repense-lannee-2009-jai.html). Sinon
ouais bonne prod de MoSS assez minimaliste qui se rapproche de l'atmosphère fin 90's, c'est vraiment un prodo carré ;)


SnowgoonS 09/03/2010 10:38


Modern Marvels, je suis content que tu l'apprécies, je l'écoute quand même depuis 3 mois de façon très très régulière et je ne m'en lasse toujours pas, j'adore ce que dégage cette album,
vivement
ta chronique.
Effectivement j'ai un problème avec Moss pourtant je suis un grand nostalgique des sons 90's, pour Solar je connais moins mais je suis franchement pas fan, bien au contraire. Passe une bonne
journée et c'est moi qui te remercie


SnowgoonS 08/03/2010 21:45


Il n'a pas grand chose à voire avec Primo dans le style certes mais dans la forme oui suffit d'écouter Got Hungry pour sans rendre compte, du Booma Bap raté une ambiance foiré et un refrain
scratché complètement dégueu, tout comme les cuts, cette tracks est pas supportable plus de deux minutes d'ailleurs c'est pour ca qu'il y autant de titre si court, pour qu'on puisse les écouter
sans saigner des oreilles

Passons a you've been slain, il aurait mieux fait de ne pas pomper le coté "s'en va t'en guerre" des Dead prez et autre Killarmy car c'est pour moi raté le drum est insupportable,

Pour On and On j'aurai presque pu mais non, les notes de piano, elles me donnent envies de trouver un flingue et de me tirer une balle dans la tète pour ne plus à avoir les écouter.

Sérieusement le "y'all know the name" sur I am tu en as pas marre de l'entendre, il aurait pu faire un effort, en plus il fait des cuts dessus au secoure

De la track 5 à 10 la caisse clair est quasi toujours identique c'est insupportable c'est se foutre de la gueule du monde je ne peux vraiment pas

Alors sur What you want j'ai ris, le cout de la fête foraine, c'est une bonne idée en soi mais aurait il fallu l'utiliser intelligemment plutôt que de poser le sample comme on pose une baguette
de
pain sur la table, et cette put** de caisse claire je peux plus me l'encadrer.

Wonder-Roughnecks et Jack My Dick oui à la rigueur mais toujours et encore cette caisse claire de mer** qui viens tuer le bénéf

je suis désolé je dois commencer à te saouler à force mais pérso je trouve très agréable de pouvoir partager des opinions, sur ce bonne soirée et à bientôt j'espère


Crazy Horus 08/03/2010 22:14


lol ouais je vois que t'aimes vraiment pas ce mec ! Je crois que je ne peux pas faire grand chose pour te convaincre ;) Puisque tu parles de son taff sur Special Reserve pour moi c'est tout
l'inverse. Il a réussi à faire sortir l'ambiance mid 90's sur des verses qui dataient de 97, je dis chapeau car ça colle vraiment bien. Après le coup des drums qui se ressemblent ça ne me gène pas
du tout, car quand t'écoutes des vieux trucs de l'époque (90's) c'est gavé de trucs comme ça. Ca montre aussi le talent du gars qui arrive à pondre un truc varié sur une structure quasi identitque.
Bref pour moi du bon gros son bien dark comme je l'aime, assez épuré, parfois bordélique c'est vrai mais je trouve ça kiffant.
Après pour en revenir à la comparaison je préfère largement un MoSS qu'un Solar, c'est vraiment plus mon style. Je hais Solar en tant que prodo mais aussi en tant que personne. Le mec a mis le
grapin sur Guru d'une force. Du coup les sont persuadés de faire renaître le hip hop 2.0 !

En tout cas content de parler avec toi sur de tels sujets, et tant mieux si on n'a pas la même vision des choses. Et encore Merci à toi !
PS: j'ai écouté  Modern Marvels c'est vraiment du bon son. J'en ferai une chronique un fois que j'aurai écouté ça plus en profondeur mais déjà je mets @@@@ !


SnowgoonS 07/03/2010 23:27


Il y a effectivement un monde entre ces deux prodos, le truc c'est que je ne supporte pas Moss, vraiment, ce n'est rien d'autre (pour moi) qu'une pale copie de Primo et encore une pale copie
c'est
déjà trop pour lui, je ne comprends pas cette intérêt qu'on peut lui porter. Il ne crée rien il reproduit, j'écoutes ce qu'il fait et je ne ressens rien, je sais pas ca doit être viscéral.


Crazy Horus 08/03/2010 10:42


bah ouais t'as des mecs comme ça que tu sens pas. Perso MoSS j'aime bien, et je trouve qu'il n'a pas grand chose à voir avec Primo dans le style, à l'inverse de Statik ou Polo qui s'en rapprochent
le plus. MoSS est un poil plus raw à l'exemple de ce qu'il a fait sur Special Reserve. D'ailleurs ce projet est assez intéressant car je n'ai jamais aimé ce que faisait Obie Trice mais là
l'alchimie est bien présente, le duo fonctionne bien, et MoSS a sû s'adapter aux verses rageurs du MC. Donc pour moi pas grand chose à reprocher à MoSS quand je vois les petites perles qu'il arrive
à pondre comme "Walk Away".  


SnowgoonS 07/03/2010 10:38


Solar = fade, mauvais, plagiat, aucun style propre à lui ...
Je le met dans le même pannier que Moss (cf Obie Trice - Special Reserve)


Crazy Horus 07/03/2010 21:27


Pour Solar je suis d'accord, par contre la comparaison avec MoSS est difficile. Car MoSS reste dans une vibe vraiment hip hop, avec des prods parfois bien grimeys. Le mec reste quand même un prodo
carré qui délivre des sons intéressants comme lors de ses collab' avec Big Shug ou sur le dernier Obie Trice qui pour moi est un street album vraiment bon. Non franchement entre ces deux mecs il y
a tout un monde.