El Michels Affair: Enter The 37th Chamber

Publié le par Crazy Horus



Décidément le jeune label Truth And Soul possède de la ressource. Après avoir récupéré le vieux chanteur soul injustement oublié mais non moins talentueux qu’est Lee Fields (conf. chronique ici), la nouvelle écurie se dote d’un groupe nommé El Michels Affair. Ce band composé de musiciens emprunt de la nostalgie des années 1960-1970 (Leon Michels, Toby Pazner, Nick Movshon, Homer Steinweiss, Ben Solomon, Michael Leonhart, Aaron Johnson, Todd Simon, Thomas Brenneck, Sean Solomon), délivre une musique située entre une vieille soul instrumentale et un jazz/funk doucereux, en témoigne leur sublime premier album paru en 2005 Sounding Out The City.

Lorsqu’ils décident de travailler sur une version instrumentale revisitée de quelques fameux titres du Wu Tang Clan, notre curiosité s’avère un peu plus exacerbée. Le groupe s’attaque à un monstre qui a marqué de son empreinte jaune irréversible le monde du Hip Hop, d’Est en Ouest, du Nord au Sud. Mais entre ce projet et les réalisations du groupe de Staten Island demeure une filiation soul prégnante à en juger par les nombreux samples utilisés par RZA : Gladys Knight, Isaac Hayes, Syl Johnson, Sly & The Family Stones, O.V Wright, Ann Peebles, en passant par les piliers de la soul comme James Brown ou Sam Cooke. Mais El Michels Affair possède une certaine légitimité à travailler sur un tel opus. En effet, les dix musiciens ont déjà collaboré avec le Wu sur un projet totalement oublié (Wu XM Radio) sur lequel ils ont dispensé les parties instrumentales des titres qui ont fait la réputation des Shaolin Soldiers.

Enter The 37th Chamber repose donc sur le même concept orchestral à la différence que celui-ci ne dispose pas de parties rappées. En revanche, l’opus distille une soul digne d’une bande originale de film. On retrouvera donc des classiques comme « C.R.E.A.M » agrémenté de cuivres épars languissants, où le sample d’«As Long As I’ve You Got » des Charmels prend une autre dimension. Le groupe tout en conservant la teinte originale du sample, transforme des morceaux qui prennent une couleur radicalement différente. C’est le cas de « Can It Be So Simple », « Bring Da Ruckus » ou encore « Protect Ya Neck » qui préserve tout de même ce qui fait la particularité du morceau, c'est-à-dire une profonde ligne de basse et une boucle de piano. Par ailleurs, certains titres se sont échappés des albums solo de Ghostface (« Cherchez la Ghost »), Raekwon (« Incarcerated Scarfaces », « Glaciers Of Ice », « Heaven And Hell », « Criminology ») et ODB (« Shimmy Shimmy Ya ») pour réapparaître totalement métamorphosés sous les traits d’une soul jazzy chaleureuse, puissante et profonde. El Michels Affair nous délivre un son très typique des années 1970, n’hésitant pas à placer de gros breaks comme sur « Uzi » afin de préparer lentement le terrain pour des cuivres vifs et fugaces. On notera l’influence prépondérante d’Isaac Hayes sur la réalisation de l’opus qui rappelle quelques fois les parties instrumentales d’albums comme Hot Buttered Soul ou Shaft.

Il est probable que les fans du Wu se jetteront sur ce magnifique album résonnant d’intelligence et d’une seine nostalgie. Ceux qui en revanche n’y connaissent rien au rap pourront quand même apprécier le fabuleux travail musical d’El Michels Affair, et pourquoi pas, par la suite, pousser la curiosité un peu plus loin vers les productions de RZA et découvrir enfin cet univers si singulier et unique dans le monde du Hip Hop. Respect donc à ces musiciens qui ne dénigrent pas le rap, et qui comme les Expressions sur Chamber Music apportent un savoir faire à un genre musical encore mal perçu et souffrant de préjugés ineptes.


Publié dans Soul-Funk

Commenter cet article

Midnight-Marauder 13/09/2009 10:52

Rhaa décidément, quel beau langage :D

Elle est mieux que la mienne, mais bon y a l'âge et la connaissance en plus en ce qui te concerne, c'est normal ^^

Sinon je m'apprête à (enfin) mettre à jour mon blog, j'ai passé une commande de LP hip-hop hier, ça me tentait trop ^^ J'aimerais bien faire une chronique aussi !

Crazy Horus 13/09/2009 12:56


Merci à toi ! T'as qu'à faire des chroniques sur des albums que tu possèdes déjà ça peut être intéressant de confronter les points de vue. Après faut avoir du temps...