Blitz The Ambassador : Stereotype

Publié le par Crazy Horus


Les détracteurs du rap ont en général cette fâcheuse habitude de déclarer que celui-ci est un genre dénué de musicalité, que les DJ et producteurs ne sont pas de véritables musiciens, mais au contraire des imposteurs souvent identifiés comme les délinquants dégénérés de l’art musical… Le rap a longtemps souffert de la suffisance de certains musiciens désapprobateurs de « l’électronisation » de la musique, synonyme de la mort de l’instrument. Il n’empêche qu’il a toujours su combiner sampling et orchestration, se limitant parfois même à la stricte présence d’instruments comme l’ont osé The Roots ou encore Too Short. Les rappeurs ont toujours fait la preuve de leur amour pour la musique et de leur sensibilité musicale. Nombreux sont donc ceux qui s’entourent un peu plus étroitement de musiciens, d’orchestres afin d’injecter un supplément d’âme à leurs morceaux. C’est le cas dernièrement du Wu Tang dont la collaboration avec El Michels Affair (Wu XM Radio) et les Revelations  (Chamber Music) a apporté une saveur soul particulièrement authentique. Les exemples sont innombrables et corroborent le fait que le rap est une musique à part entière. Si en France cette reconnaissance semble encore difficile à admettre, il en est tout autrement aux Etats-Unis. Cela provient probablement du fait que le pays a vu naître en son sein un des derniers grands mouvements musicaux et qu’une partie de la population américaine (afro-américaine) détenait une culture musicale riche qui est à l’origine de styles affirmés comme le jazz, le blues ou encore la soul. Aujourd’hui les rappeurs sont les héritiers conscients de cet héritage culturel unique, à l’image de Blitz The Ambassador, natif de Guinée et résident à Brooklyn.

Fortement inspiré par la musique africaine de Fela Kuti, Hugh Masekela, et Tony Allen, Blitz fait la part belle aux orchestrations cuivrées dans ce premier opus intitulé Stereotype. La performance instrumentale est confiée aux mains expertes de l’Embassy Ensemble et au producteur Optiks, pour une saveur soul aux accents jazz d’une haute intensité (« Breathe »). Fleuretant intimement avec un groove chaleureux, l’opus avoisine les sonorités d’une blaxploitation fiévreuse (« Lovers Remorse ») en passant par un jazz soyeux à la Grover Washington (« Home », « Instrumentalude »). Une impression d’urgence traverse ainsi l’opus de part en part, jusqu’à atteindre des sommets vertigineux comme le prestigieux « Something To Believe », à la soul énergique transpercée de chœurs puissants.

La deuxième partie de l’album bifurque vers une atmosphère plus plaintive qui trahit une sensibilité à fleur de peau (« Ghetto Plantation ») qui contraste avec le flow énergique et la technique impressionnante de Blitz collant à des productions sous emprise rock (« Nothing To Lose »). Par ailleurs, sur les 7 minutes que compte « Remembering The Future », le style est résolument tourné vers un afro-beat allié à un jazz baroque pour un résultat rarement entendu jusque là.

Au final, l’écoute de Stereotype contribue à faire tomber encore un peu plus bas les préjugés bassement colportés qui s’accrochent encore avec hargne à un rap loin d’être devenu décadent. Cet album est un chef d’œuvre musical, cela ne fait aucun doute. Blitz peut ainsi faire figure d’ambassadeur hip hop. Sa verve est fraîche, son flow inspiré, sa musique unique. 


Publié dans Rap

Commenter cet article

SnowgoonS 07/03/2010 10:33


Ses deux premiers albums... je ne savais pas qu'il en avait déjà sortis, par hasard aurais tu des liens pour que je puisse me faire une première écoute/idée stp


SnowgoonS 06/03/2010 20:05


Une des meilleurs sortie 2009


Crazy Horus 06/03/2010 23:34


ouah! tu t'es lâché en commentaires !! tant mieux c'est toujours intéressant de partager nos avis, ce blog est fait pour ça ! Sinon ouais gros gros opus 2009, un des meilleurs aussi pour moi.
D'ailleurs je vais me faire ses deux premiers albums, ils sont bons à ce qu'il parait. Encore merci à toi !


organix 02/12/2009 12:18


Réécouter avec une approche différente, et je dois avouer que sa tue.


Crazy Horus 02/12/2009 12:31


;) je t'avais dit. Ca envoie du gros, c'est musical, bien produit, élégant quoi !


Victor 01/11/2009 23:06


Ta chronique m'intrigue ! Faut que je m'écoute ça :)


escobar56 30/10/2009 23:12


Grosse chronique homie ;)
En tout cas, ca donne bien envie d'écouter le disque. Merde, j'ai même pas testé ça. Je vais me pencher sur quelques extraits et peut être me commander l'opus.

P.S. : Continue dans ce style, c'est top.