Damu The Fudgemunk : How It Should Sound vol.1 & 2

Publié le par Crazy Horus

 

 

Damu-The-Fudgemunk.jpeg

Si le nom de Damu The Fudgemunk ne vous dit absolument rien, vous avez peut être en revanche déjà du écouter le fruit de son travail, notamment sur l’excellent Travel At Your Own Place de Y Society (2007), ou sur les différents projets de Panacea. Producteur extrêmement discret à l’allure nonchalante, ce natif de Washington D.C est devenu au fil du temps un expert en matière de sonorités rap 90’s et de jazz cotonneux. Lorsque ce dernier ne se trouve pas parqué entre les quatre murs de son studio, c’est dans les rues bondées de New York qu’il trouve son second terrain de jeu pour des exhibitions musicales qui confèrent presque au happening.

C’est alors seul au milieu de la foule, accompagné de ses Technics et de sa MPC jonchée de disquettes colorées, que la moitié de Y Society diffuse avec hâte quelques titres épars de son nouveau projet How It Should Sound vol.1&2, qui regroupe des instrumentaux inédits réalisés entre 2003 et 2008.


damu-the-fudgemunk.jpg

 

Loin de la simple compilation de chutes de studio, ce nouvel opus confirme tout le bien que l’on pensait de ce producteur de l’ombre. Sa musique à la fois synthétique et mélodieuse offre une riche palette de sonorités jazz élaborées sur une structure boom bap solide et bien sentie. Les deux volumes respectent ainsi un équilibre qualitatif au point de rendre difficile toute préférence pour l’un ou pour l’autre. Proche de ce que pouvait offrir un Pete Rock au milieu des années 1990 (cf. Lost & Found), les productions s’enchaînent avec une régularité étonnante, évitant avec brio l’écueil de la compil’ « fourre-tout » totalement incohérente. Car en fin limier, Damu s’est engagé depuis ses débuts sur une ligne artistique nette et précise,  d’où la présence prépondérante du jazz insufflée à cette sélection de haute prestation et que l’on retrouve sur des morceaux de choix tels que « Another Introduction », « Judgement Day », « Figment », ou le doucereux « Straight From The Harp ». L’auditeur pourra alors gouter aux plaisirs de l’égarement musical sans risquer la moindre fausse note.

Que l’on découvre ou non cet artiste méconnu, le résultat reste inchangé. Damu The Fudgemunk nous dégotte ici un melting-pot savoureux, sorte de madeleine proustienne qui nous ramène au début des années 1990, à une époque où le rap-jazz devenait une véritable branche spécifique du rap. C’est donc sans risque mais avec une approche intelligente pleine de panache que How It Should Sound prend la forme d’un revival généreux qui ravira les amateurs du genre. A posséder absolument.

249498.jpg249498.jpg249498.jpg249498.jpg


Publié dans Rap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Midnight-Marauder 26/05/2010 16:24


PS : Nouveaux articles sur mon blog, enfin.

PS2 : j'ai vu ton commentaire, mais niveau soul j'ai déjà une petite quarantaine de vinyles, donc James Brown et Marvin Gaye je connais un peu ^^' Là j'approfondis.


Midnight-Marauder 17/05/2010 16:50


Sympa la chronique !

Sur un un des sites où j'achète mes disques ils font de la promo pour les albums à venir et j'ai cliqué par hasard sur celui-là et j'ai écouté un peu sur Youtube y a 3 semaines environ ... J'aime
beaucoup, surtout la rythmique mise en avant-plan, bien martelée :D Faudra que je me penche davantage dessus ...

En parlant de jazz, j'ai trouvé un truc sympathique, le groupe c'est The Delta Rhythm Section, je sais pas si tu connais, ça mélange funk et jazz comme ça et ils viennent de sortir l'album "In The
Bag" (je me le suis déjà commandé en LP) mais c'est introuvable en écoute libre (sauf sur HHV.de) ;-)


Crazy Horus 17/05/2010 16:51



non je ne connais pas ce groupe du coup je vais me renseigner ! merci pour le tuyau ;)



escobar56 17/05/2010 16:28


Va falloir que je me chope ce skeud, ta chronique m'a donné bien envie, surtout que je suis un grand fan de Panacea.


Crazy Horus 17/05/2010 16:46



tu vas kiffer obligé. Si t'as aimé le Y Society tu vas forcément apprécier celui-ci.



drill 16/05/2010 23:24


pas encore écouté mais connaissant son taff, je suis d'être satisfait Spare Time et Overtime sont deux pépites en matière de beatmakin'. Hésites pas à poster ta chro sur On The Corner.


Crazy Horus 17/05/2010 09:58



okay ça roule !  C'est vrai que tous ses projets précédents sont de même qualité avec une trame identique. Le truc qui me fait aussi aimer Damu c'est qu'il n'hésite pas à aller au contact de
la rue pour diffuser ses beats via sa MPC. Du coup les gens s'arrêtent, écoutent. Ca remet le rap dans son foyer d'origine.



SnowgoonS 16/05/2010 22:21


C'est Pablo qui m'a fait découvrir le bonhomme (pourtant j'ai beaucoup écoute le "the scenic route" de "Panacea, il y a participé ?) il est vraiment talentueux, du bon boom bap à la sauce jazzy,
perso Start here et Another Introduction m'ont d'entré mis tout de suite d'accord.

je te rejoins entièrement, quand j'ai vu le nom et les années je me suis dis, mouais surement une compilation fourre tout, et bien que nenni, c'est effectivement un projet à proprement parler, et
c'est tant mieux.

En tout cas bien vu la chronique, ce genre de projet mérite une grande attention.