En bref : Ski Beatz, Dirt Platoon, Al' Tariq, Capone -N- Noreaga, John Robinson & Lewis Parker

Publié le par Crazy Horus

Ski Beatz : 24 Hour Karate School
ski-beatz-24hr-karate-school-front-cover.png
Connu pour avoir officié au sein d’Original Flavor au début des 90’s, DJ Ski aka Ski Beatz - découvert par DJ Clark Kent - a fait son parcours sereinement. Enchainant les productions pour Jay-Z sur Reasonable Doubt (1996), ou Camp Lo sur le génial Uptown Saturday Night (1997), Ski est resté un producteur sous-estimé malgré ses nombreuses collaborations. Seulement ces derniers temps, ce baroudeur de Caroline du Nord bénéficie d’un regain d’activité. Après avoir quasi intégralement produit le Pilot Talk de Curren$y et annoncé dans la foulée la suite de cette galette fumante pour la fin de l’année, Ski nous livre tout de go son 24 Karate School. Ceux qui espéraient une ambiance voisine de Pilot Talk seront probablement frustrés. Bien que les titres les meilleurs soient ceux qui voient apparaître Curren$y et son flow flegmatique, l’ensemble reste de médiocre qualité à l’image de “S.T.A.L.L.E.Y.”. Mention spéciale pour l’instrumental "Cream Of The Planet" et son orchestration de cuivres diffus.


*Best Tracks : “Cream Of The Planet”, “Nothing But Us”, “Scaling The Building”.

249498.jpg249498.jpg

Dirt Platoon : Deeper Than Dirt
DirtPlatoon-Front-Insert-Exterior-small.jpg
Parmi la myriade d’albums sortis cette année, Deeper Than Dirt s’en sort haut la main. Ne bénéficiant pas d’une campagne promotionnelle de premier choix, cet opus n’en reste pas moins une réussite. Pur produit local de la scène underground de Baltimore, les deux frangins de Dirt Platoon délivrent un rap hardcore corrosif et métaphorique, soutenu par des productions de haute volée signées Tom Delay, Fel Sweetenberg et Lazy J. Si Deeper Than Dirt reste largement inspiré par la fin des 90’s, ce projet reste une lecture de la vie locale sous des traits contemporains, ce qui ne l’empêche pas d’évoquer le passé en compagnie de Melvin Williams (ancien trafiquant de drogue de Baltimore dans les années 1970 et 1980) dans le clip “Pennsylvania Ave”. Un album à l’image du duo, solide et entier.

*Best Tracks : “Pennsylvania Ave”, “Almighty”, “1st Hand”, “Raven”, “DP Shit”.
249498.jpg249498.jpg249498.jpg249498.jpg


Al Tariq : God Connections
al-tariq.png
En 1996 l’ex Beatnuts Kool Fashion devenu Al’ Tariq nous livrait son God Connections. Un album devenu onéreux au fil du temps mais qui aujourd'hui se tient (enfin) à la portée de toutes les bourses grâce à cette judicieuse réédition agrémentée de deux titres supplémentaires.  Bien que cette réédition ne comporte en soi rien de nouveau, saluons tout de même l'initiative qui risque de faire des heureux. L'occasion  rêvée pour se coller aux oreilles ces bonnes vieilles productions des Beatnuts, V.I.C, et No. I.D et de crier haut et fort "Back in the dayzzzzzz !!".

*Best Tracks : “Crime Pays”, “God’s Connect”, “Foxxy Brown”, “Think Not”.
249498.jpg249498.jpg249498.jpg249498.jpg


Capone -N- Noreaga : The War Report 2 : Report The War
Capone-N-Noreaga---The-War-Report-2-Report-The-War-copie-1.jpg
La mode des suites est lancée, tout le monde s’y met sans le moindre scrupule, on recycle les grands succès du “golden age” en espérant gagner l’intérêt des foules... En 1997 Capone et Noreaga sortaient The War Report, classique East Coast salué par la critique à sa sortie, qui a révélé un autre groupe de choc venu du Queens. Après un Channel 10 mitigé paru l’an dernier, le duo a semble t-il voulu revivre la gloire d’antan. Pari difficilement tenu sur quinze pistes inégales où l’incompréhensible côtoie le bon sans jamais atteindre des sommets de virtuosité. Seul le morceau “With Me” avec Nas arrive à convaincre pleinement de par son climat sinistre.


*Best Tracks : “With Me”, “The Reserves”, “Pain”.
249498.jpg249498.jpg


John Robinson & Lewis Parker : International Summers
john-robinson---lewis.jpg
Ceux qui suivent John Robinson depuis le début ont certainement laissé trainer une oreille sur cette collaboration entre la moitié de Scienz Of Life et Lewis Parker, MC/Beatmaker londonien. International Summers conserve cette sonorité jazz à laquelle Lil Sci (John Robinson) reste fortement attaché, pour nous livrer un boom bap soyeux suivi de près par des cuivres au caractère fluctuant. Peu attrayant au premier abord, l'album se révèle au fur et à mesure des écoutes grâce à sa richesse musicale et son ton avenant.

*Best Tracks : "Enter The Cosmos", "International Summers", "Harlem River Drive", "Dangerous Love Affair".

249498.jpg249498.jpg249498.jpg

Publié dans Rap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

escobar56 03/11/2010 15:06


Ouai bah pour ce que j'ai écouté nos avis se croisent. Le Ski Beatz, honnêtement, j'en attendais beaucoup après la claque que fut (et qu'est toujours ) Pilot Talk. Gros pétard mouillé en fait.
Seuls les titres avec Curren$y restent en mémoire. C'est tout de même encourageant avant le volume 2 à paraitre ce mois ci.

Que dire de plus sur cette fournée de CNN qui n'a pas déjà été dit ? Pas grand chose, les avis sont unanimes : ce War Report II ne tient pas la marée vis à vis de son prédécesseur, même si comme
Drill je ne suis pas un gros fan de ce classique de 1997. Ca s'est résumé à 2 écoutes succinctes pour moi, et basta !


drill 03/11/2010 13:58


3 skeuds pour le Al Tariq, prends-tu de la drogue ??? Non sérieux, c'est une vraie tuerie ce skeud, les prods de Psycho Les sont assez dark et loin de la lignée pure Beatnuts !!! La réédition vaut
le coup surtout pour les comms d'Al Tariq, je vais bientôt faire la chro pour rattraper ta vilaine notation...

Bon sinon le Ski beatz, je peux pas m'encadrer cet album, c'est mou, sans saveur et sa manque cruelle de créativité.

Le CNN toi-même tu sais !!!

Le dit platoon faut que je me le choppe


Crazy Horus 03/11/2010 14:06



Damn ! thankx Drill t'as relevé une coquille sans t'en rendre compte !! c'est une erreur de ma part ! pas trois disques mais bien quatre ouais ! pur skeud, j'avais essayé d'entretenir le buzz sur
OTC pour la réédition justement j'espère que certains auront eu la curiosité de l'écouter s'ils ne le connaissent pas avant ;)



Jean Tarcha 03/11/2010 13:39


Pour faire court: le Ski Beatz, j'ai été archi déçu, 4-5 écoutes torturantes et poussives et aux oubliettes, le "War Report 2" CNN un peu moins déçu car je n'en attendais rien (j'avais pas accroché
au 1er du nom) et le Dirt Platoon faut vraiment que je me jette dessus car j'en est entendu parlé en bien une ou deux fois ettu ne fais que conforté cet avis... "Pennsylvania Avenue" fait vraiment
mal!

J'ai pas écouté les 2 autres skeuds et je ne pense pas le faire (oui je tenais à le préciser!)