Felt 3 : A Tribute To Rosie Perez

Publié le par Crazy Horus

felt-3-tribute-rosie-perez.jpg

Ne cherchez aucun lien entre Rosie Perez (actrice américaine aperçue dans Do The Right Thing de Spike Lee et qui ensuite a enchaîné les chefs d’œuvre du 7ème art comme Les Blancs ne savent pas sauter…) et Felt (Slug & Murs) puisqu’il n’y en a pas. L’évocation de l’actrice est à replacer dans une suite logique, celle de la série des Felt qui avait commencé par un hommage amusé à Christina Ricci (La Famille Adams) pour continuer avec Lisa Bonet (Cosby Show), toutes deux en perte de notoriété. Après tout, il vaut mieux voir son nom accolé à ce type de projet, plutôt que de s’exhiber sur une chaine du câble 24h/24 devant des milliers de téléspectateurs lobotomisés et d’alimenter la presse PQ. Avec Slug et Murs, il n’y a rien de déplacé et de méchant dans cet acte, bien au contraire. 

Pour en revenir à ce troisième volet de Felt, la production a été cette fois intégralement confiée à l’intrépide Aesop Rock, alors que les volumes précédents étaient passés dans les mains de deux autres experts : AntAtmosphere et The Grouch de Living Legends. Des têtes connues, qui se fréquentent donc suffisamment pour travailler ensemble de manière efficace. 

Dernière réalisation commune, et un son électrique comme jamais, idéal pour une virée en Ford Mustang sur les routes désertes du Nevada pied au plancher. A la fois brumeux et convulsif, l’album semble vouloir avaler les secondes dans sa hâte communicatrice. Sans le moindre répit, le trio furieux injecte une adrénaline remarquable sur ces 21 pistes ceinturées d’une tension époustouflante. Déstructuré (« She Sonnet »), lugubre (« Deathmurdermayhem »), souvent lumineux (« Protagonists »), le travail d’Aesop Rock dilue comme à son habitude ses productions hip hop dans un mélange électro évanescent pour le moins audacieux. Ceci mêlé au flow énergique de deux MC confirmés donne ainsi un opus d’une imparable énergie.

Lancés à toute allure dans leur quête éperdue de sensations fortes, les trois hommes sont inarrêtables tant ils sont galvanisés par les élans généreux de leur propre création. Très vite, l’auditeur les rejoindra pour se perdre lui aussi dans cette transe supersonique où la musique défile aussi vite que le paysage sous vos hallucinés (« Felt Chew Up », « Bass For Your Truck », « Like You »…).      

Felt 3 est au final une œuvre qui se consume à une vitesse folle. Une fois l’écoute achevée, attendez-vous à une petite ondulation liée au choc entre ce bouillonnement volcanique et le calme excessif qui vous entoure. L’expérience s’avère donc redoutable avec comme un petit goût de « reviens-y ». Décidément, ils font encore très fort chez Rhymesayers.

249498.jpg249498.jpg249498.jpg


Publié dans Rap

Commenter cet article

SnowgoonS 16/03/2010 21:44


"le meilleur de le série des Felt pour moi" entièrement d'accord avec toi, d'ailleurs je ne comprends pas vraiment, les deux premiers projets j'ai pas trop adhéré et Aesop Rock est vraiment pas un
prodo que j'apprécie du cout j'étais pas très chauds de prendre le temps de l'écouter, finalement je me suis pris une sacré claque, pérso j'aurai mis 4@ bonne soirée


Crazy Horus 16/03/2010 23:58


j'ai hésité à mettre @@@@ en plus, mais bon de toute façon c'est du solide, du grand Aesop Rock.


escobar56 16/03/2010 13:21


Ta chro me fait penser que je n'ai toujours pas écouté cet album qui m'a pourtant l'air alléchant.
Faut que je profite tant que je suis sur Paris pour mettre la main dessus tiens.

P.S. : Bon article homie


Crazy Horus 16/03/2010 13:41


le meilleur de la série des Felt pour moi. Ca devrait te plaire !