KRS One & Buckshot : Survival Skills

Publié le par Crazy Horus

Signalons le dès maintenant, la pochette de Survival Skills n’invite pas à l’écoute. Proche de celle d’un vulgaire film de série B aux effets grossiers, la pose artificielle des deux protagonistes semble vouloir faire écho à un remake de Cliffhanger. Admirez le tableau…

Si la cover n’est pas des plus sexy il en est tout autrement concernant l’affiche, la vraie, celle qui unit deux rappeurs au passé glorieux. L’un KRS One, ancien sdf, un des pionniers du rap politisé au sein de Boogie Down Production aux côtés de feu  Scott la Rock, l’autre Buckshot, petit gabarit fort en gueule du groupe Black Moon fondé avec DJ Evil Dee toujours affilié au crew inoxydable du Boot Camp Clik.

Le point commun entre ces deux grands représentants du rap underground réside dans le fait que leur créativité ne cesse de s’exprimer si on en juge les derniers projets de chacun. Le Blastmaster revenu en 2007 accompagné de son « ennemi » d’autrefois mister Marley Marl pour un Hip Hop Lives en demi-teinte. Quant à Buckshot, sa collaboration avec 9th Wonder sur The Formula l’an passé, a laissé une bonne impression générale. L’association de deux lyricistes confirmés aux flows hors pairs attise bien sûr la curiosité, d’autant plus que les deux rappeurs ont partagé la chaleur des studios avec certains producteurs de renom tels que Black Milk, Marco Polo, Illmind, Khrysis, Nottz ou encore 9th Wonder. Tous les éléments sont donc présents pour faire de cet opus une véritable réussite.

Le bien nommé Survival Skills bénéficie dans sa globalité d’une structure musicale solide qui ne perturbera pas le b-boy en quête de son efficace respectant les normes. Le titre éponyme est sans conteste la plus belle illustration d’un rap massif rendu encore plus redoutable par DJ Revolution et la verve d’un KRS One inchangé. Son cousin « Oh Really » featuring Talib Kweli affiche lui aussi une forme terrible, fruit de l’imagination de Marco Polo, savant mélange de scratches et de lyrics percutants. En revanche le morceau « Robot » balancé comme single via internet sous la forme d’un clip serait plus sujet à discussion. La production « kraftverkienne » d’Havoc (en référence à « The Robots » de Kraftwerk ?) reste fidèle à la thématique du texte pamphlet contre la duplication musicale et son uniformité désolante. Ainsi Buckshot de sa voix robotisée établit un constat imagé :

 Errybody wanna rap, everybody wanna sing

Errybody do their thing like a motherfuckin RO-BOT

When the show stop, whatcha know about

How to go about - this

« Robot » apparaît donc ici comme la seule véritable prise de risque de l’album. Par ailleurs, Survival Skills se paie le luxe de rassembler Mary J Blige et Black Milk sur un seul et même titre (« The Way I Live »), ballade rap élégante qui se métamorphose en morceau féroce au contact du « Teacha » bouffeur de mic. Le travail de DJ Mentplus sur « Thonk Of The Things » est appréciable malgré la fadeur du refrain, tout comme « Connection » produit par Moss (fidèle collaborateur de Big Shug entre autre) dont la réalisation est correcte bien que trop monotone. D’autres en revanche se démarquent plus aisément. C’est le cas de « Runnin’ Away » feat Immortal Technique sur une production sinusoïdale de Black Milk, l’épique «Clean Up Crew » et la voix rocailleuse de Rock ou encore le syncopé « One Shot » de Nottz dont le prestige se trouve renforcé par la présence de Pharoahe Monch. A la différence de nombreux opus, celui-ci s’achève sur trois titres de bonne facture « Past Present Future », « We Made It » et l’éclatant  « Murder 1 ».

Au final Survival Skills respire un Hip Hop carré qui renoue avec la tradition des 90s. L’alchimie entre les deux MC prend corps, appuyés par des producteurs de choix. Il manquera tout de même un petit quelque chose pour faire de cet album un projet remarquable, notamment en raison des productions électro-rap de Khrysis qui peinent à convaincre. Une sortie Duck Down d’un bel effet qui vient enrichir encore un peu plus la discographie du label qui reste sur une bonne note en cette fin d’année.



Chronique publiée pour rap2k.com

Publié dans Rap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

The Damaja 14/06/2010 07:27


Salut, pour moi cet LP est une tuerie! rien que lorsque j'ai vu le clip et le refrain de "ROBOT" j'etais comme un dingue!! Puis depuis les derniers KRS qui sont vraiment pourris, ca fait du bien de
l'entendre sur de bonnes prod, avec des lyrics taillé à la hache!! avec buckshot une tuerie!! je l'ecoute encore à l'instant c'est de la balle!


Sagittarius 01/11/2009 17:58


Pas un disque indispensable. Autant ils essaient de coller à l'actu, le côté moralisateur genre "c'était mieux avant" ennuie à la longue et les instrus sont parfois à la peine.


Midnight-Marauder 31/10/2009 10:26


Faudra que je me l'écoute celui-là, j'avais lu un article dans le Rap Mag HS, enfin je pensais qu'il vaudrait plus que 3/5 mais bon, faudra que je m'en fasse une idée ^^

PS : nouveaux "articles" ;-)


escobar56 30/10/2009 23:21


Ce disque ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, c'est le moins que l'on puisse dire. Cependant, il a le mérite de revenir aux racines du hip hop, trop souvent oubliées et noyées parmi les
nombreuses nouvelles tendances.
Reste de ce Survival Skills le message, à savoir que le hip hop doit vivre encore et toujours, malgré les innovations et les changements de styles.