Masta Ace & Edo G : Arts & Entertainment

Publié le par Crazy Horus

Masta-Ace-And-Edo-G--Arts-And-EntertainmentCover.jpg

Edo G c’est avant tout une force de la nature, une voix aussi sombre que les hoods de Boston,  et aussi insondable que l’océan, c’est aussi celle qui accompagne pendant un temps les acolytes du crew Da Bulldogs durant le début des années 1990. Après un dernier baroud d’honneur en 1993, Edward Anderson fait bande à part et décide de rejoindre la crème de l’underground new yorkais sur deux albums majeurs que sont The Truth Hurts et My Own Worst Enemy sur lesquels il côtoie DJ Premier et Pete Rock. C’est d’ailleurs à l’époque de ce dernier opus, en 2004 qu’Edo G fait la connaissance de Masta Ace (Sittin’ On Chrome, Disposable Arts), MC discret mais non moins talentueux, alors en pleine réalisation de son chef d’œuvre A Log Hot Summer. Les deux hommes semblent s’apprécier, et pour preuve de sympathie ils s’invitent conjointement sur deux morceaux : « Wutuwanko » et le très réussi « Wishing » avant de livrer une tape commune Make Some Noise.

C’est donc après cinq longues années riches en projets, que les deux rappeurs chevronnés se retrouvent une nouvelle fois afin de mettre en commun ce qu’ils savent faire de mieux. Cette fois ci, exit les titres épars et autres featurings, c’est un album qui est sur les rails en cette année 2009 qui aura vu le retour de toute une pléiade d’anciens des 90’s venus se refaire une santé (ou pas). Les deux hommes possèdent le bagage et les qualités requises pour une réussite si on en juge par la petite bombe « Little Young » lâchée en guise de prévention, véritable attaque en règle contre les « petits » qui dominent le mainstream et que la production de M-Phazes rend pour le moins dévastatrice. Arts & Entertainment s’annonce donc prometteur…

Car ce qui ressort dès les premières secondes c’est sans surprise le charisme de la voix grave  et impénétrable du rappeur de Boston sur « Hands High » au sample ludique repris en chœur sur le refrain. Pas étonnant que Masta Ace se trouve parfois relégué au second plan face à un tel organe. En revanche, ce dernier parvient tout de même à sortir son épingle du jeu lorsque le terrain lui est plus familier, notamment sur des textures soulful aux boucles charmantes (« Reminds Me », « Here I Go Again »), ou sur des productions syncopées façon DJ Premier dont les écarts suspendus sont exploités d’une manière admirable par les deux MCs (« Ei8ht Is Enuff »). Arts & Entertainment délivre par ailleurs de grands espaces aériens pour un « Over There » ouvert sur un ciel azur d’une incomparable légèreté.

Hommage aux vétérans oblige, la présence de Large Pro (« Fans ») et de KRS One (« Pass The Mic ») tente d’apporter un regain d’intérêt supplémentaire à un opus qui traîne malgré tout un peu la pate. Si la performance de ces deux derniers est plus qu’honorable, on n’en dira pas autant des productions qui les accompagnent qui sont d’une monotonie presque agaçante. Que dire alors de la production de DJ Spinna sur « Good Music » si ce n’est qu’elle ne dégage rien de sensationnel sinon de profondément dispensable sur son refrain ? Ainsi pendant l’écoute, on semble naviguer entre Charybde et Sylla, sur des eaux imprévisibles, longeant des bords menaçants (« Here I Go Again »), qui au final ne parvient pas à éviter l’écueil pop de « Dancing Like A White Girl ».

En somme, le duo est capable du bon comme du moins bon, d’où un déséquilibre apparent. Bien que certains titres sortent largement du lot, il n’en reste pas moins que cet opus comporte certaines lacunes difficiles à combler, notamment en ce qui concerne les productions qui manquent d’inventivité. Le travail reste tout de même honnête mais qui n’arrive pas à la hauteur de ses prétentions.

249498.jpg249498.jpg249498.jpg

 

Chronique publiée pour rap2k.com

Publié dans Rap

Commenter cet article

The Damaja 14/06/2010 07:20


Salut! pour ma part cet album etait une déception, j'aurais été plus sévère que toi sur la note! je le trouve mais vraiment très très en dessous de ce que peuvent donner les 2... je pensais que ca
peterait comme un KRS-Buckshot, mais s'en est loin...


Sagittarius 25/12/2009 16:42


J'ai vu des critiques ailleurs qui disaient à peu près pareil, pas le choc des titans attendu, mais des rappeurs qui foit moit' moit'... je l'écouterai tout de même lorsque j'aurai un peu de temps
devant moi.