Oh No : Oh No vs. Now Again

Publié le par Crazy Horus

Dans la famille Jackson (pas celle du défunt Michael) donnez-moi deux frères. L’un Otis Jackson Jr plus connu sous le nom de Madlib, l’homme aux projets innombrables, l’autre Michael Jackson (ça ne s’invente pas) aka Oh No, moins célèbre mais non moins talentueux. En dehors de la filiation, ce qui réunit les deux hommes c’est une véritable passion pour la musique. Tous deux affectionnent particulièrement les morceaux courts, au grain authentique et finement ciselés des heures durant devant une MPC entourés d’une provision de disques impressionnante. Au final, cela donne naissance à de réels bijoux raffinés, comme la série des Beat Konducta de Madlib ou encore le nomadisme de Dr. No's Oxperiment d’Oh No. C’est d’ailleurs bien ce dernier qui nous intéresse ici.

Artiste apprécié et appréciable du fructueux label Stone Throw de Peanut Butter Wolf, Oh No comme son frangin n’est pas dénué de talent loin de là. Ses débuts avec Lootpack l’amènent à réaliser son premier album en 2004, The Disrupt et à dupliquer les projets originaux dont Exodus Into Unheard Rhythms exclusivement basé sur des samples du chanteur soul Galt MacDermot.

Avec Oh No vs. Now-Again le producteur d’Oxnard puise dans le catalogue soul/funk Now-Again de son label fétiche afin de réaliser un opus totalement instrumental dans la tradition des Beat Konducta et des Dr. No. Chaque titre ne dépassant pas les deux minutes, c’est donc un concentré de son sur 29 pistes que nous est livré sous la forme d’un mini 33t édité à seulement 500 exemplaires ! Le climat musical de ce petit bijou oscille entre un accent funk et des formes psychédéliques séduisantes, le tout calibré pour une écoute urgente ou attentive. Le travail d’échantillonnage est tel que l’album rappellera sans aucun mal le Donuts du maître Dilla.

Oh No vs. Now Again malgré les apparences trompeuses d’un travail inachevé prouve encore une fois que les frères n’ont pas à se jalouser. Oh No fait montre de cet éclectisme musical qu’on lui connaissait. C’est aussi une manière intelligente pour Stone Throw de dépoussiérer ses archives sonores et les faire parler de nouveau. Le label conforte ainsi encore un peu plus son assise singulière dans le milieu, d’autant plus que Madlib et Doom préparent la suite de Madvillainy pour 2010… L’aventure continue !

Extrait "Cross Country"

Publié dans Rap

Commenter cet article

escobar56 30/10/2009 23:27


Du son Jacksonien, ca ne se refuse pas. Donc pourquoi pas tenter l'écoute si j'arrive à me procurer l'album. A vrai dire je connais davantage Madlib que Oh No, donc raison de plus pour se pencher
dessus. Je reviendrais poster mon avis si je chope le disque ;)