Rakaa Iriscience : Crown Of Thorns

Publié le par Crazy Horus

rakaa-crown-of-thorns-450x450.jpg

 

Seul membre des Dilated Peoples à ne pas s’être épanoui en solo, Rakaa faisait un peu pale figure au milieu des projets de ses illustres compères. Pourtant, ce MC un peu boudiné à l’indéfectible bob qui lui permet de cacher des yeux à demi-clos sous l’effet de la lourdeur cannabique, a toujours été très convoité. Présent sur les opus (et pas les moindres) de ses frères d’armes, il multiplie les collaborations avec DJ Honda, DJ Vadim, Blackalicious, les Swollen Members, les Visionaries, Funkdoobiest ou encore DJ JS-1. Fortement imprégné de l’atmosphère laid back de la scène rap de Los Angeles, ce fin limier a longtemps baroudé dans l’underground, effectuant durant la fin des années 1990 ses premières armes en compagnie de Joey Chavez, The Anonymous, The Mind Clouders et Of Mexican Descent.

Propulsé en tête du Hip Hop dit “alternatif” avec les Dilated Peoples, Rakaa impose alors un style qui malgré son caractère assez commun, reste indéniablement solide et au final facilement identifiable. Avec Crown Of Thorns, le rappeur de Cali signe (enfin) un premier album bien garni (Roscoe, KRS One, Fashawn, Defari, Chali 2na, Krondon...) dont la direction artistique témoigne d’une confiance inébranlable envers les habitués que sont Sid Roams, Alchemist, Evidence, Babu, Honda ou encore Exile. Porté par l’énorme single “Delilah” concocté par un Evidence dont le talent ne cesse de croître depuis 1996, Crown Of Thorns assure les arrières à première vue. Reste à voir ce qu'il a dans le ventre.

Pour notre homme, la tache est immense. Passer après la série redoutable des Duck Season du DJ américano-philippin, et de l'excellence de The Weatherman ou de The Layover n'est pas chose aisée. Si la comparaison entre ces différentes galettes et la présente s'avère impertinente, nous pouvons néanmoins distinguer un point commun qui se traduit par une certaine fraicheur dans l'utilisation des samples et des cuts, alliée à des beats amples et denses, comme l'atteste la superbe production éponyme de Sid Roams sur un hook intense d'Aloe Blacc. Epaulé par le génie créatif d'Alchemist et le verbe brillant d'EV et Fashawn sur "Aces High", Crown Of Thorns prend les traits d'un album homogène, où l'équilibre des titres semble respecté ("The Observatory", "Eyes Wide", "Human Nature"). On ne pourra en revanche s'empêcher de regretter la présence de tracks dispensables comme "Assault And Battery" saturé au possible, dont le grain brouillon rappelle presque le "Mean Streak" d'EL-P. Outre ces deux exemples les plus désagréables, Rakaa nous offre un panel de morceaux inégaux. Hésitant entre l'apathie rythmique infligée par les drums de "Rosetta Stone Groove" ou des cuivres latinos de "Mezcal", et le côté plus engageant et sismique de "C.T.D" et "Ambassador Slang", l'équilibre reste fragile. Au final, la tension s'évanouit sur un air contemplateur à la beauté diaphane ("Upstairs"), conclusion quelque peu surprenante de la part d'un Alchemist tout en finesse.

Au bout du compte, si Crown Of Thorns ne possède pas l'envergure qu'on lui souhaitait, Rakaa a réussi à en faire un album conforme à sa personnalité affable et à son éclectisme musical. Sitôt les défauts oubliés, il trouvera sans problème des acquéreurs enchantés d'ajouter une galette de plus à la discographie des Dilated Peoples.

 

249498.jpg249498.jpg249498.jpg

 

Publié dans Rap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Victor 08/09/2010 20:18


Ouais, c'est vrai que l'album est pas mauvais, mais les titres que tu as cité sont franchement en dessous et ça nuit clairement à l'album. Pourtant, c'était prometteur vu le casting, mais au final,
on reste sur notre faim.

Je retiendrais Delilah, Crown Of Thorns, Ace High (le meilleur de l'album pour moi) et Upstairs.


1989 Somethin' 19/08/2010 10:03


J'aime bien cette facette du taff d'ALC, comme sur la mixtape de Fashawn "The Antidote", sur "So Fresh (Stepbrothers)" avec Ev, ou sur "Therapy" de Chemical Warfare, facette un peu plus légère et
planante que ses prods habituelles. Il lache 2 prods énormes sur le skeud je trouve là.
Badu idem, il lache 2 sons vraiment pas mal.
La prod. d'El P est vraiment bordélique, celle d'Oh No n'est pas mieux...

Sinon vivement Cats & Dogs j'avoue, t'as téma la vidéo "To Be Continued", le clip est original (Ev ou comment faire des clips frais avec peu de moyens), le son est dément.

Petite question: t'as prévu de chroniquer le dernier Slum Village? Il est un peu en demi-teinte, mais y'a des morceaux vraiment intéressants et surtout je découvre totalement le producteur Young
RJ, qui produit la majorité de l'album de belle manière.


Crazy Horus 19/08/2010 14:03



Pour le Slum Village, je ne sais pas encore, j'ai été pas mal déçu en fait, mais ça ne m'empêchera pas de le chroniquer. Sinon ouais j'ai vu le clip d'EV, c'est bien marrant, pas énorme mais pour
le trip. Par contre la prod de Sid Roams déboite bien, comme d'hab' ! Ca promet du bon en tout cas.



1989 Somethin' 16/08/2010 15:50


Bien le bonjour amigo,
Ca tombe bien, je suis entrain de me faire cette galette depuis une semaine là. Etant une gigantesque groupie d'Evidence, j'ai voulu jeter une oreille là-dessus même si Rakaa ne m'a jamais vraiment
enchanté. Pour le moment, je trouve l'ensemble très inégal, quelques bons moments (je pense à "Delilah", le titre éponyme, Aces High notamment), pas mal de morceaux très dispensables. Globalement,
l'essentiel est assuré grâce à la guestlist impressionnante, tant du côté productions que des MCs. Je campe sur mes positions: Rakaa ne me fait ni chaud ni froid.
En fait, je suis tout-à-fait d'accord avec ta chro'
A la prochaine ;)


Crazy Horus 16/08/2010 16:21



Salut companero !


Comme tu dis l'essentiel est assuré, Rakaa a fait son taff. C'est marrant au début j'avais du mal avec la dernière prod d'ALC mais au final je la trouve vraiment bonne, bien planante, ça change.
Sinon ouais Delilah grosse tuerie, par contre déception en ce qui concerne la prod' d'Oh No et d'EL-P. Pour rester dans le "local" vivement le prochain DP et le Cats & Dogs d'EV !!