Que faut-il garder du rap US pour 2009 ?

Publié le par Crazy Horus

Nous voilà presque arrivé au terme de cette année 2009 et le temps est au bilan. Si ces douze mois ont été marqué par l’émergence ou la confirmation de certains rappeurs, force est de constater tout de même que les vétérans considérés par beaucoup comme issus de « l’âge d’or » des années 1990 ont tenté un come back plus ou moins réussi (Raekwon, Method Man & Redman, U God, Masta Ace & Edo G, KRS One & Buckshot, Blaq Poet, O.C & A.G, Grand Puba, M.O.P, Cormega, Sadat X etc.) Au rang des grosses déceptions deux anciens font pâle figure : Guru 8.0 Lost & Found et Rakim : The Seventh Seal. Si le premier a sombré dans le ridicule, le dernier était attendu de pied ferme mais le résultat est là, The God MC est méconnaissable, battu au final par la jeune génération et ses anciens camarades. Mais rien n’est définitif, l’homme est perfectible comme le disait Diderot…

De manière générale, cette année n’est pas plus riche ou plus pauvre qu’une autre. De bons projets ont trouvé un écho favorable comme l’inimitable DJ Spinna, BK One, Skyzoo, Kid Cudi, Chali 2na, John Robinson (trois opus !), Kero One, tout comme le doublon KRS One & Buckshot, Endemic, General Steele, Illa J, bref la liste est longue.Voici en revanche la liste des opus majeurs classés sans hiérarchie :

 

 


* Lushlife : Cassette City

lishlife.jpgConfirmation pour ce rappeur de Philadelphie qui allie avec finesse boom bap et profondeur musicale. Un opus transcendant.


 


 


* J Dilla : Jay Stay Paid

J-dilla.jpegUn album posthume mené avec détermination par la mère du défunt ainsi que par le professionnalisme de Pete Rock. Dans la lignée de The Shining, alternant phases instrumentales de toute beauté et featurings de grande classe. Un hommage brillant, fait dans le respect.

 


 

* Madlib : Beat Konducta vol. 5-6

madlib_beat_konducta.jpgQui aurait pu mieux que Madlib rendre un hommage d’une telle intelligence au Donuts de Jay Dee ? Les deux hommes s’appréciaient et s’estimaient. Sans aucun doute le meilleur de la série des Beat Konducta pour des instrumentaux d’une empathie extraordinaire.

 

 

 

* Blaq Poet : Tha Blaqprint

Blaq-Poet.jpgUn street album charismatique issu tout droit du hood mené par la main du maître DJ Premier et le flow béton d’un Blaq Poet qui ne lâche rien. Strictly hip hop.



 

 

* O.C & A.G : Oasis

OC---AG.jpgLes deux lyricistes du D.I.T.C déboulent avec un rap qui frôle la perfection, qui sent bon l’engagement et la sincérité porté par le travail monstrueux d’E-Balze à la production. Le genre d’album qui vous fait aimer le rap made in NYC.

 

 

 

 

* Dela : Changes Of Atmosphere

changes-of-atmosphere-1000x1000-rvb.jpgLe rap-jazz mis à l’honneur par ce producteur français exilé au Etats-Unis et qui délivre ici un hip hop soyeux, aux productions soignées garnies de collaborateurs illustres. Un album qui marche sur les traces d’ATCQ et Pete Rock.




* Finale: A Pipe Dream And A Promise

finalecover.jpgFinale confirme ici son talent largement inspiré par Detroit sa ville natale. Un hip hop loin des clichés qui démontre une fois de plus que Motor City reste un pôle musical d’exception.

 

 

 

 

* Wu Tang : Chamber Music

wutang-chamber-music-500x500.jpgOn ne l’attendait pas et c’est tant mieux. Le crew de Staten Island bien qu’incomplet redore son blason sur des productions soul concoctées par le band The Revelations. Le Wu Tang renoue ici avec sa vibe 90’s qui lui est chère.




* Fashawn : Boy Meets World

FashawnUn opus 100% West d’une candeur trompeuse. Fashawn revisite son enfance et fait face à ses démons. Une écriture fluide portée au sommet par l’excellent travail d’Exil. A la fois positif et d’une dureté implacable.

 

 

 

 

* Blitz The Ambassador : Stereotype

Blitz.jpgProbablement un des opus les plus riches de l’année, entre rap volcanique et cuivres flamboyants. Largement sous estimé, Stereotype mérite plus qu’un intérêt passager. Un grand moment de musique qui clouera le bec à certains.

 

 

 

 

* Raekwon : Only Built 4 Cuban Linx 2

Raekwon-Only_Built_4_Cuban_Linx_2.jpgAnnoncé depuis des lustres, le Chief renoue avec son slang légendaire pour une suite réussie de son premier classique. Malgré une performance somme toute honorable le rappeur garde intact l’atmosphère mafioso du premier volet sur des productions de Dilla, Dre et Pete Rock. Immanquable.

 

 

 

* Thaione Davis : Still Hear (Chronique Prévue)

Thaione_Davis_____Still_Hear__2009.jpgOriginaire de Chicago, Thaione Davis livre un projet qui ne paie pas de mine. Un flow énergique et des productions soul à la teinte 90’s surprenante pour une fraîcheur déconcertante. Du grand hip hop sans fioritures.

 

 

 


* Del The Funky Homosapien & Tame One : Parallel Uni-Verses (Chronique Prévue)

Del-The-Funky-Homosapien--Tame-One-Parallel-Uni-Verses.jpgRetour aux blocks parties si chères aux deux rappeurs. Une atmosphère résolument détendue grâce aux samples funk de Parallel Thoughts. Une véritable surprise indé qui réjouira les amateurs Grandmaster Flash et de Sugar Hill Gang. Un mythe revisité.

 

 

 

 

* Brother Ali : Us

Brother-Ali-Us.jpgUn blues-rap d’une beauté aveuglante de ce preacher qui a eu la vie dure. Entouré par Ant producteur d’Atmosphere, le combo fonctionne à merveille. Peut être le meilleur d’Ali à ce jour.

 

 

 

 

* Blakroc (Chronique prévue)

blakroc.JPGUne fusion délibérément rap-rock orchestrée par The Black Keyz qui réunissent ici la crème de la crème dans une ambiance folle et exubérante qui érige ODB en rock star mais ça on le savait déjà. Une belle claque en somme.

 

 

 

 

 

PS : Le premier opus de Large Professor The LP vient d'être édité après les nombreux bootlegs... large-pro.jpgCelui-ci est agrémenté de quelques tracks supplémentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Voilà pour cette année et encore merci pour votre soutien !

Publié dans Rap

Commenter cet article

Midnight-Marauder 16/01/2010 11:45


Eh bien, j'aurai pas écouté grand-chose de 2009 finalement ... tu n'as pas mis Relapse, je suppose que c'est un choix personnel :p Moi je retiens évidemment Changes Of Atmosphere et faudra que je
me réécoute OB4CL 2 un de ces jours. J'ai entendu bcp de bien pour le Blackroc, encore un à écouter !

Sinon, bientôt des nouveaux articles sur mon blog, ça fait trop longtemps ... Certains achats devraient te plaire ! (j'ai commandé Ready To Die de Biggie en LP)

D'ailleurs je voulais te poser une question, toi qui as sûrement des bonnes adresses internet outre CDandLP ou Amazon où je ne trouve pas : est-ce que tu sais où je pourrais trouver Get Rich Or Die
Tryin' en vinyle de 50 de 2003 (pas celui de 2005) ?? J'ai cherché partout et j'ai pas trouvé, sauf au-delà de 25€ sur Discogs ... :(


Tyl3rd 30/12/2009 12:19


Voilà du bon son ! Dont un certain nombre encore inconnu à mes oreilles. Il va falloir rectifier ça ! En tout cqs merci pour les découvertes !


organix 30/12/2009 06:56


Clair que en fouillant un peut 2009 est loin d'être pourris, c'est surtout pour le mainstream que le niveau fut bat.


Antoine 25/12/2009 15:14


très bons articles, les albums sont bien choisi.
du même avis pour les bonnes critiques.
UP!


1989 Somethin' 23/12/2009 14:13


Yep bien vu de faire ce petit récap!
J'suis d'accord avec tous les skeuds cités, à part le Dilla peut-être que j'ai trouvé un peu léger. Faut vraiment que je m'écoute le Blitz qui a l'air très bon.
Si j'avais à faire un classement, je rajouterais quand même le Diamond District, Sene & Blu, le Ghostface, Iron Lyon, Superstar Quammallah à la limite car j'ai vraiment kiffé le skeud
etc...

Bref, quand on mate ça, l'année est loin d'avoir été aussi dégueulasse que certains le disent, faut arrêter de faire les old-timers!